La Pointe du Raz, site exceptionnel et touristique en Bretagne

Visite du Grand Site de France

Programmées initialement pendant le confinement de l'automne 2020, les visites de terrain dans le cadre du projet l'Écume des Vents, pour les élèves de l'École du Bout du Monde ont finalement eu lieu mardi 25 mai pour les CM et jeudi 27 mai pour les CP-CE à la Baie des Trépassés.

 

Les enfants, répartis en groupe de 4 ou 5, ont profité d'une lecture de paysage basée sur les outils pédagogiques présents dans la malle pédagogique élaborée pour le réseau des Grands Sites de France. Cette lecture se fait par l'observation du paysage environnant avec tous les sens (hormis le goût).

La vue, par l'intermédiaire de 8 nuanciers de couleurs où chaque groupe doit placer une pince à linge sur la teinte du nuancier qu'il juge dominante dans le paysage.

27_05_2021_edbdm_cp_ce-2075_ld.jpg
27_05_2021_edbdm_cp_ce-2067_ld.jpg

 

L'odorat, les enfants sont invités, en fermant les yeux à sentir à plein nez les odeurs environnantes et à les commenter. Ensuite, chaque groupe reçoit un flacon rempli d'une senteur de synthèse diverse (fleurs, fruits, mer, forêt, plante, animaux...). Le but n'est pas de deviner l'odeur mais d'expliquer, après concertation avec le groupe, à quoi l'odeur fait penser, si elle est agréable ou non, si elle est connue ou inconnue...

25_05_2021_edbdm_cm-6_ld.jpg
27_05_2021_edbdm_cp_ce-2088_ld.jpg

 

Le toucher, chaque groupe récupère deux étiquettes au hasard sur lesquelles un adjectif est inscrit (ex : dur, mou, chaud, froid, râpeux, doux...) et après avoir lu à haute voix les adjectifs, chaque groupe a cherché sur l'ensemble de la Baie, des éléments se rapprochant du qualificatif révélé.

25_05_2021_edbdm_cm-36_ld.jpg
27_05_2021_edbdm_cp_ce-2100_ld.jpg

 

L'ouïe, à l'aide d'une petite enceinte sans fil, les enfants écoutent des bruits enregistrés. Là encore le but n'est pas de deviner le bruit mais plutôt de savoir si ce bruit peut être entendu dans l'environnement de la Baie des Trépassés.

25_05_2021_edbdm_cm-73_ld.jpg
27_05_2021_edbdm_cp_ce-2117_ld.jpg

 

L'atelier suivant consiste pour les élèves à placer les éléments du paysage qui les entoure sur un tapis divisé en 3 zones concentriques avec un œil au centre. Ils sont invités, après observation, à disposer dans la bonne zone les éléments représentés sur les cartes qui leur sont distribuées.
La zone la plus proche de l'œil pour les éléments que l'on observe directement (ici par exemple : un phare...), la zone intermédiaire pour des éléments que l'on ne voit pas mais qui pourraient être présents dans le paysage (ex : un voilier...), et dans la zone la plus éloignée de l'œil, les éléments que l’on ne trouve jamais dans un tel panorama (ex : un télésiège...).
Ensuite, ils répètent cet exercice, mais avec d’autres cartes représentants des personnages qu'ils doivent positionner sur le tapis avec les mêmes principes ; par exemple un promeneur ou un pêcheur pour ce qu'ils voient ou peuvent voir, et un skieur, personnage qu'ils ne peuvent pas voir dans cet espace naturel.

25_05_2021_edbdm_cm-123_ld.jpg
27_05_2021_edbdm_cp_ce-2123_ld.jpg

 

Pour le dernier atelier, les enfants ont 15 minutes pour réaliser en groupe une œuvre éphémère à partir des éléments à disposition dans leur environnement proche, ici sable, galets, algues... Ensuite, chaque groupe explique ce qu'il a confectionné et à quoi correspondent les différentes parties de leur structure.

25_05_2021_edbdm_cm-171_ld.jpg
27_05_2021_edbdm_cp_ce-2167_ld.jpg

 

Cette réalisation est vouée à disparaitre avec la remontée des eaux et cela ouvre vers un temps de conclusion où la morphologie du paysage à travers le temps est présentée par le médiateur. Puis pour terminer, les enfants profitent de la légende de la ville d'Ys, contée par le médiateur.

Flickr date taken: 

News