-A A +A
La Pointe du Raz, site exceptionnel et touristique en Bretagne

Evenements - animations

Été - automne 2022

Rencontre-dédicace

Lundi 11 juillet de 11h à 17h, Maison de la Pointe du Raz et du Cap Sizun

Rencontre-dédicace avec Gérard-Henri HERVE. Auteur de romans policiers régionaux, l'intrigue de Les disparus du Cap, dernier épisode paru, se situe dans le Cap Sizun depuis Audierne jusqu'à Plogoff et la Pointe du Raz.

disparus_du_cap_couv_g_h_herve_ld.jpg

 

Spectacles Mondes nouveaux

Dans le cadre de son programme Mondes nouveaux, en collaboration avec le Ministère de la culture et le Conservatoire du littoral sur le syndicat mixte propose d’accueillir :

 

Carolina E. Santo, Thierry Balasse, Anne-Solange Muis

 

19 juillet, de 10H30 à 13H, à la Pointe du Raz (au promontoire). Visite théâtrale.

Le projet artistique, Effets Mer, consiste à mettre en scène les expériences que le trio scénarise en dehors du bâtiment théâtral sous forme de performances, en utilisant la fouille, la rencontre ou la marche comme processus créatifs. Ils célèbrent la beauté et la rencontre des éléments, tout en sensibilisant à la fragilité du vivant.
Sur le grand Site de France, Carolina E. SANTO propose au public une restitution, un échange, après avoir marché de Porspoder à la Pointe du Raz.

pointe_du_raz_promontoire_c_m._colin_ld.jpg
© Pointe du Raz, promontoire © M. Colin

Meris Angioletti

Pointe du Millier.

Le projet de l'artiste s'articule autour d'une recherche de la tradition orale locale. En collaboration avec des écrivains et anthropologues, les histoires collectées seraient alors la base d’une composition musicale et poétique. Elle sera présente sur la Pointe du Millier pour recueillir des témoignages , rencontrer des acteurs, des habitants et des « personnes ressources ».
Son projet retenu dans le cadre de Mondes nouveaux est l’écriture d’un conte, d'un récit ou d'un texte sur cette thématique.

Pour son projet In Search of the Miraculous, une pièce musicale et poétique autour de la disparition en mer, elle recherche 12 personnes pour interpréter cette composition lors d’ateliers vocaux à la salle polyvalente de Beuzec Cap-Sizun.
Jeudi 6 octobre, 18h00-22h00 : rencontre
Vendredi 7 octobre, 10h00-18h00 : ateliers vocaux
Lundi 24 octobre, 14h00-18h00 et 19h00-22h00 : enregistrements (créneaux individuels à définir)

Pour participer à l'enregistrement, il faut avoir participé à la rencontre du jeudi 6 et/ou aux ateliers du vendredi 7.

Informations et inscription, merci de contacter Meris Angioletti à leschantsdelamer.beuzec@gmail.com

pointe_du_millier_c_e._berthier.jpg
Pointe du Millier, © E. Berthier

Hoël Duret et Tanguy Malik Bordage

- 26 aout, séquences Musiques et théâtre (projet ANNE, étape 1), de 16H à 21H, à la chapelle Saint-They, Pointe du Van
- 2 septembre, (projet ANNE, étape 2), de 16H à 21H, à la Pointe du Raz, auditorium de la Maison de site

Le projet ANNE est une œuvre écrite par Hoël Duret, artiste plasticien, et Tanguy Malik Bordage, metteur en scène, dans le cadre de la programmation nationale Mondes nouveaux en 2022. Performance de 5 heures, accompagnée d’un musicien et ouverte au public.
Il s'agit d'une fiction qui suit les aventures du personnage central d’ANNE, jeune serveuse dans une crêperie parisienne qui, saisie d’une révélation, plaque tout pour s’embarquer dans une traversée fantastique de la péninsule. Chacune des performances sera l’occasion d’une rencontre forte pour ANNE : avec une bande de marginaux recycleurs à la Pointe du Van et une bande de scientifiques étudiant les phénomènes paranormaux à la Pointe du Raz.

1_09_2022_repetition_projet_anne_pdr_ld.jpg

 

Atelier pratique "Murs en pierre sèche, de la parole au geste"

Vendredi 23 septembre 2022 de 14h à 17h, Pointe du Van, RDV sur le parking
Réservation obligatoire au près du  CAUE du Finistère : 02 98 98 69 15 - contact@caue-finistere.fr

Dans le cadre de l'exposition temporaire la leçon des villes, le CAUE du Finistère propose un atelier pratique Murs en pierre sèche, de la parole au geste.

flyer_pierre_seche_zoom.jpg

Éléments marquants du Cap-Sizun, les murs en pierre sèche qui délimitaient autrefois les champs, composaient avec la maison pour protéger le jardin potager, accompagnaient un édifice, une fontaine, un lavoir, sont les grands oubliés d’un paysage en perpétuel mouvement. Les pierres se déchaussent, les murs disparaissent sous la broussaille ou sont remplacés hâtivement par des clôtures légères préfabriquées.

Partons le temps d’un après-midi à la (re)découverte de ce patrimoine vernaculaire et tentons de comprendre son utilité, son rôle en faveur de la biodiversité, son esthétique, et essayons-nous au geste immémorial du murailleur.

Lecture de murs et atelier guidé par un murailleur et un architecte du CAUE.
 

Conférence : Inventaire du patrimoine en Cap Sizun, quatre ans d'explorations et maintenant ?

Samedi 24 septembre à 14h30, Ancienne école de Goulien
Intervenants :
Fabien SERRE, Communauté de communes Cap-Sizun Pointe du Raz
Antoine MARHIC, Syndicat Mixte du Grand Site Pointe du Raz en Cap Sizun

Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine.
Retour sur quatre ans d’inventaire du patrimoine. Mais l'Inventaire, comment ça marche ? Qu'est-ce qu'on observe, qu'on étudie, qu'on archive ? et que fait-on ensuite de toutes ces connaissances ? Autant de questions à partager au cours de cette restitution publique présentée au cœur du Grand Site de France Pointe du Raz en Cap-Sizun.

affiche_conferences_jep_2022_fab-14_ld.jpg

 

Visite commentée de l'exposition "La leçon des villes"

Jeudi 13 octobre 2022 à 17h, Maison de la Pointe du Raz et du Cap Sizun
Informations, CAUE du Finistère : 02 98 98 69 15 - contact@caue-finistere.fr

Dans le cadre de l'exposition temporaire la leçon des villes, le CAUE du Finistère propose une visite commentée de l'exposition La leçon des villes.

flyer_lecon_des_villes_zoom.jpg

La leçon des villes, inspirations pour imaginer l’urbanisme de demain

L’urbanisation croît à un rythme plus important que la démographie (20% contre 6%). L’artificialisation continue de grignoter insidieusement les espaces naturels et agricoles. Cette voracité spatiale a de nombreuses conséquences sur l’environnement : imperméabilisation des sols, perte de biodiversité, dépendance à l’automobile et aux énergies fossiles, ségrégation spatiale des populations, dégradation des paysages...

A l’heure d’imaginer de nouvelles manières d’urbaniser, arrêtons-nous un instant sur quelques villes, centres bourgs et quartiers finistériens afin d’en extraire la quintessence. De l’observation de ces lieux choisis comme des parangons de morphologies urbaines pourrait naître une manière plus sensible d’inventer la ville de demain, une ville plus dense, plus intense, vivante et inclusive, donc plus durable !

Actualités